Poésie " L'inconscience"

Publié le par Remi Godet

L' inconscience
L' inconscience

L' inconscience

L'inconscience

Ton absence me mène à la démence

Comment puis je entendre ton silence

Ne plus humer ton doux parfum, essence

Subtile aux senteurs suaves et denses

Je t'imagine encore, respire ton corps

Je vais, je viens, j'attends un peu dehors

La lune me parle, les étoiles sont en accord

Tu vas revenir, silhouette furtive dans ce décor

Le cri de la chouette déchire le calme de la nuit

Rien ne bouge, Je crois entendre un bruit

Est ce ton retour, ou le bruissement des buis

Qu'un souffle léger du vent produit

Comment rester a rêver du passé

Croire en une vaine arrivée, le coeur froissé

Attendre, espérer, ne plus être angoissé

Se dire que l'on ne peut pas tout effacer

Qu'il s'agit probablement d'un malentendu

Sûrement une brève et passagère déconvenue

Que nous reconstruirons dès que tu seras revenue

Attendre que nous soyons un peu plus détendus

L'aube pointe son nez, le soleil orangé

Apparaît à pas feutrés sans déranger

Torpeur et langueur d'une triste nuit mélangée

D'anxiété, d'attente, d'espoir aussi à ranger

Les feuillets d'une vie échevelée , mouvementée

Ponctuée d'épisodes chaotiques, quelquefois heureux

Routes, chemins, sentiers souvent accidentés

Difficiles d'accès , tortueux parcours douloureux

J'ai voulu un moment d'euphorie toucher l' inaccessible

Sachant dans mon fort intérieur que c'était impossible

Victime sans méfiance de mon incorrigible insouciance

Je paie aujourd'hui le prix de cette coupable inconscience

Commenter cet article