Poésie "Carré blanc" par Rémi dit Pilatom

Publié le par Remi Godet

Carré Blanc

Carré Blanc

Carré Blanc "Fantasmes"

 

Tu me donnes envie, me mets l'eau à la bouche

Je veux jouer avec toi, à nous faire peur

A assouvir tes fantasmes, amante un peu farouche

Te donner la folie qui sommeille en ton coeur 

 

Ma bouche caresse doucement tes jolies cuisses

Tu frémis, couper tes liens, tu ne puisses

Attachée, je veux t'entendre gémir, voir tes seins durcir

Alors mes mains s'aventureront vers le plaisir 

 

Remontant calmement vers ton petit diamant

Frôlant à peine son environnement, je vais être ton amant

Tu tréssailles, voudrait te caresser, plus n'y tenant

Je te fais languir, par des baisers sucrés sur ton corps brûlant 

 

Mon ardeur est à son paroxysme, je suis raide et dur

J'en ai mal, de toi je veux, l'envie est plus forte

Tes yeux sont révulsés, humide, tu veux mon excalibur

Supplie que tes liens je coupe, et que je t'emporte

 

Dans un déluge de passion, un orage de démence

Où nos gémissements se perdront dans une folle insouciance

Voyage irréel de désirs et d'orgasmes, où l'on perd ses sens

La raison s'envole, laissant nos corps dans une douce déviance

 

Je te libère de tes liens, cerbère, et maître de ton épicentre

Je me mets à tes pieds, mes mains posées sur ton ventre

Je deviens ton esclave, sur ton entrecuisse mes lèvres

Suis ton obligé, tu me donnes toujours l'envie, la fièvre

 

 

 

 

Commenter cet article