Hommage Aux victimes de Nice par Rémi dit Pilatom

Publié le par Remi Godet

Nice 14 juillet 2016

Nice 14 juillet 2016

Aux victimes de Nice (14 juillet 2016)

 

L'obscurantisme ici s'ennuyait, n'avait plus guère d'adorateurs

Se trouvait peu apprécié des divers courants qui rejetaient la terreur

Prédateur d'êtres faibles, initiateur, chantre des dictateurs

Il décida donc de quitter l'endroit en maugréant, agitateur

 

Chemin faisant, il rencontra la violence qui lui fit aussitôt allégeance

Prête à participer à toutes les exactions et maléfices

Le couple démoniaque se hâtait sur la route de la malfaisance

Rêvant déjà des maux qu'ils allaient préparer, quels artifices

 

Ce fût à Nice, un 14 juillet qu'ils firent leur dernier carnage

Fonçant à bord d'un véhicule dans la foule tuant sans ambages

Femmes, hommes et enfants qui se trouvaient sur le passage

Comment ne pas avoir un court instant de rage

 

Envers les démons qui agissent au nom d'un Dieu imaginaire

Ne peuvent pas être des gens bien ordinaires

Mais de faibles abrutis devenus soudain sanguinaires

Pour exister et par lâcheté tuent leurs coréligionnaires

 

Vous ne nous ferez pas taire par la violence, la liberté

Sachez que nous l'avons gagnée un 14 juillet

Si ce soir, notre drapeau, de sang vous l'avez souillé

Nos amis quittés, avec des sanglots mouillés

 

Nos larmes ne nous empêcheront pas pde résister

De continuer à vivre, combattre et d'exister

Que vos crimes vous empêchent, ainsi que votre lâcheté

De dormir, pseudos conquérants de l'absurdité

 

Rémi dit Pilatom

 

 

Publié dans Poésie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Remi Godet 18/07/2016 14:14

Merci beaucoup, c'est le moins que l'on puisse faire devant tant de barbarie, de fous violents meurtriers demeures propres soeurs et frères au non d'un pseudo idéal de terreur aveugle;
Restons debout face à ces abrutis