Poèsie " A ma belle inconnue" par Rémi dit Pilatom

Publié le par Remi Godet

Poèsie

Poèsie

Å ma belle inconnue

 

Ce soir sans te faire outrage

J'aimerai dégrafer ton corsage

Il  faut dire que tu t'es mise à ton avantage

J'en ai assez de faire semblant d'être sage

 

De te contempler, de t'aimer sans te toucher

Tu n'es pas hostile, pas même éffarouchée

Si j'étais mufle, je te proposerai de coucher

C'est sûrement trop tôt , je vais me faire moucher

 

Aujourd'hui, jolie princesse, je voudrai devenir le confident

Demain assurément, tu m'auras comme amant

Et non pas un banal et inamovible prétendant

Je te veux, te désires, ne suis pas l'éternel perdant

 

Tu me souris, ton visage et tes yeux de braise sont radieux

Je me laisse à rêver, me prends pour Apollon ton dieu

Tu t'approches lentement et sur mes lèvres, déposes, insidieux

Un doux et court baiser, avant de me dire adieu

 

Je n'ai jamais revu ma belle inconnue

De ma bévue, n'en suis pas encore revenu

Si quelque fois vous l'avez reconnue

Dites moi qu'elle n'est pas disparue

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article