Poèsie " Le clown " par Rémi dit Pilatom

Publié le par Remi Godet

Poèsie " Le clown " par Rémi dit Pilatom

Le clown

 

Il est là pour faire rire

Amuser les enfants

Qui s'ébattent en criant

De joie, ou d'effroi

 

Il est là pour faire rire

Pitreries, maladresses

Musique et paillettes

Les spectateurs en redemandent

 

Pour leur argent, ils en auront

Oubliant soucis, le quotidien

Les dettes, l'aïeule qui va mal

 

Même la faim le ventre creux

Font disparaître un temps

Leur modeste condition

Rire vaut bien un repas

Et ils n'en n'ont pas souvent l'occasion

 

Tout ce petit monde rentrera

Encore gai un court instant

Demain les tracasseries

Les tenailleront à nouveau 

 

Le spectacle terminé

Devant son miroir

Le clown quitte sa livrée

Ce déguisement bariolè

Maquillage sordide

Ces chaussures démesurées 

Qui lui pésent, le rendent triste

 

Apparaît alors un visage

Qu'il avait un temps oublié

Fatigué aux yeux cernés

Visage ridé par les affres

Du temps, de sa pauvre vie

 

Le clown rentre chez lui

Au fond de nulle part

Une cour des miracles accueille

Sa petite roulotte rouge et bleue

 

Il n'a qu'un petit bâtard de chien

Noir et blanc nommé Tarzan

Qui fête son arrivée en jappant

 

Il est seul et ne peut plus rire

Triste solitude, sans un quidam

A qui parler, pouvoir livrer

Sespeines à la femme qu'il 

N'aura jamais, jolie sirène

Que toute sa vie il a attendu

 

Son vieil et faux ami l'alcool

Sera comme chaque jour 

Son compagnon d'infortune

 

Avant de sombrer dans l'inconscience

Il entendra rire à nouveau les enfants

Qui l'applaudissent en criant

 

 

                    Rémi dit Pilatom   Texte protégé 06/08/2016

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article