Poésie " l'Océan de mes pensées " par Rémi dit Pilatom

Publié le par Remi Godet

Poésie " l'Océan de mes pensées " par Rémi dit Pilatom

 

L'Océan de mes pensées 

J'aime à rêver l' océan les soirs d'orage
Le bruit des vagues de couleur sombre 
Qui viennent s'écraser dans mon ressac
Flots d'écume de mon étonnement
Force colossale ravageuse des flots 
Paralysant l'instant de mes pensées

Je marche dans mes habitudes sur la grève
Mes bottes chantent sur les galets contrariés 
Enveloppé et cachant dans mon ciré mes désirs
Un jour peut être, traverserais je mes inquiétudes 
Sur le rafiot de l'insouciance en affrontant 
Mes contradictions, me libérant de mes amarres 
Rompues par un vent chaud qui me transporte 
Vers un horizon sans fond, une île, un bout de vie

Des éclairs déchirent ma nuit dans un grondement sourd
Une colère froide des éléments en folie, me traverse 
Torture mon cœur qui lance une bouée afin d'être sauvé 
Du déluge qui s'installe en moi,  balayant mes chimères 
Quelques oiseaux m'accompagnent dans cette apocalypse 
Bravant avec grâce et légèreté, ce que je ne puis affronter 

Puis peu à peu je me sens à mesure de mes pas, plus léger 
La pluie de mes songes à cessé, le tonnerre s'en est allé
En râlant de n'avoir pu assouvir un peu plus sa violence
Le ciel violacé, chargé des scories de mes angoisses 
S'éclaircit et laisse paraître les premières myriades d'étoiles

Le calme soudain de l'océan met fin à mes turpitudes
La nuit m'enveloppe doucement dans sa capeline 
Mes pas deviennent alertes, la lune me lance une œillade 
A la fenêtre de sa chambre d'amour, discrète invitation 

Je fredonne ma liberté, mes lyriques envolées 
Qui se reflètent au loin dans le faisceau du phare 
Inlassable et fidèle gardien des causes perdues 
Sauveur des âmes naufragées, écorchées 

Demain sur sur ce bel océan maintenant apaisé 
Dès l'aurore, au soleil levant de mes doutes 
Enfin disparus, toutes voiles dehors, je partirai
Vers l'eldorado, sans crainte, en véritable marin
Découvrir l'au delà, un paradis de sable blanc 
Sur lequel s'étend une jolie sirène à l'ombre des palmiers 


                  Rémi dit Pilatom texte protégé Le 10/11/2016

Publié dans Poésies

Commenter cet article