Poésie " Le Patineur " par Rémi dit Pilatom

Publié le par Remi Godet

Poésie " Le Patineur " par Rémi dit Pilatom

 


Le Patineur

 

Le linceul immaculé
Enveloppe l'immensité
Du lac gelé, piste glacée
Bordée de grands résineux
Verts pastichés de neige
Gardiens séculaires des lieux

 

C'est là qu'ils se sont rencontrés
Depuis Oleg retourne
A chaque anniversaire
Il chausse les patins 
Revient sur ce lieu mythique
Se souvient du premier sourire
De ce baiser volé, un peu gauche

 

Seuls sur le lac,  ils glissaient
Patinaient un Amour fiction
Qui allait devenir Amour passion
Les patins chantaient, crissaient
Dessinaient et peignaient des arabesques
Sur cette immense toile blanche 
Parachevant une odyssée bonheur
La liesse d'une belle rencontre
Fêtée d'une multitude de flocons
Confettis ouatés, danse improvisée

 

Seuls acteurs d'une vierge nature 
Pénitente obligée des silences 
Éraflés par une bise agressive  
Dont ils n'avaient cure 
Les souffles et corps en harmonie
Ondulaient au gré de ce gracieux ballet

 

Le convalescent et pâle soleil 
Osait sortir de son hibernation
Pour dessiner des ombres fantomatiques 
Disproportionnées se reflétant 
Sur ce miroir de givre et de glace 

 

Il crut voir un mirage, un instant
Le souriant visage de Ludmilla 
Se reflétant sur la glace du souvenir
Son Amour, sa seule raison d'être là

 

Oleg criait en accélérant ses mouvements
A en perdre haleine à devenir fou
Pourquoi lui avait t'on enlevé, brutalement
Le seul trésor de sa vie, pourquoi ?
Il ne reviendra plus, la glace était rompue
Il se laissa choir, Il retrouvait Ludmilla 
L'eau devenait douce, accueillante 

 


Rémi dit Pilatom texte protégé 11/12/2016

Commenter cet article