Poésie " Naufrage " par Rémi dit Pilatom

Publié le par Remi Godet

Poésie " Naufrage " par Rémi dit Pilatom


 

Naufrage 

J'entends tes peurs 
Sous la pluie de tes larmes
J'entends tes sanglots
Retenus et contenus

Ta chambre est sombre
Les draps sont froids
Dans un lit orphelin
D'un manque, de mon absence

Sous mes pas partis, le vieux parquet
Voudrait encore craquer
Annoncer avec joie mon retour

La vieille lampe diffuse 
Une lueur diaphane ajoutant 
Sur ton visage éploré 
La tristesse d'un regard perdu
Fatigué par le temps, l'attente

Les jours se font nuits 
Dehors la tempête s'active
Des bourrasques de vent 
Accompagnent ton angoisse

Et cette maudite solitude 
Qui te tient sans cesse la main 
Sans t'adresser un mot
Tu la sommes de s'en aller
De te laisser enfin en paix 

Ce ne sera pas ce soir encore
La porte restera muette, inerte
Déjà une semaine, tu ne sais plus

Un dernier regard à la fenêtre 
Comme pour nier la réalité
Se dire que peut être ce soir 
Sera le signe annonciateur
D'un heureux présage, d'une arrivée

Le port est sans vie, désert
Quelques bateaux colorés amarrés
Sont contraints de danser au gré 
Des flots tumultueux et capricieux
Seules quelques mouettes téméraires 
Se perdent en planant dans ce déluge 
D'eau, de vents et de tourments 

Tu m'imagines me devines
Refuse l'improbable nouvelle
Ce dramatique naufrage annoncé 
N'est pas le tien, encore moins le mien
Qu'il reste toujours cet instinct de survie 
D'un amour fou, insubmersible 
Supplie l'océan de te rendre ce qu'il t'a volé 
Chaque jour tu cries " Reviens moi"
Toutes les nuits tu attends mon retour 

 
Texte protégé.  01/10/2016 

Publié dans Poésies

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article