Poésie " Un monde parfait " par Rémi dit Pilatom

Publié le par Remi Godet

Poésie " Un monde parfait " par Rémi dit PilatomPoésie " Un monde parfait " par Rémi dit Pilatom
Poésie " Un monde parfait " par Rémi dit PilatomPoésie " Un monde parfait " par Rémi dit Pilatom

 

Un monde parfait


Sunlights, néons, indécente brillance
D'une fin d'année, Canon flonflon
Illuminations vraie fausse alliance 
Monde perdu pour de bon

Des paradis fiscaux où seul l'argent
Détourné prend du bon temps 
Au grand dam de vierges effarouchées
Qui crient qu'elles n'y ont pas touché 

Des fortunes qui se font au bonneteau 
En trois coups trois mouvements, les bandits 
Pas manchots et surtout avides du gâteau 
Vous pillent les poches et vous font crédit 

Ceux là vous saignent avec tact et élégance
Ils jurent devant Dieu sincérité et honnêteté  
Manipulent l'opinion, surfent dans l'outrance
Porcs roses et pansus qui s' engraissent à satiété 

Mais dans notre monde on trouve encore mieux
Des abrutis sanguinaires qui se réclament d'un Dieu 
Tuent leurs semblables dans une folle démence
Indescriptible barbarie, aveuglés par l'ignorance

Sont Ils vraiment "humains" pour être aussi débiles
D'assassiner sœurs, frères, enfants hier adorés
Crachant des pseudos discours plein de bile
Incohérents, aux antipodes des saints vénérés 

Le symbole d'un culte serait Il une arme 
Une bombe, dans la foule un véhicule 
Une aveugle fusillade provoquant un drame 
Quel est le but de cette orgie ridicule 

Au nom de qui, de quelle obédience 
Un corpuscule, crépuscule de l'ignorance
S'est mis en tête d'instaurer la terreur
Afin de régner en tuant dans l'horreur

L' Amour du prochain, la liberté de penser
De notre monde sont parties intégrantes
L'ivraie sans cesse vous l'ensemencez
Vos récoltez la misère de vos exactions délirantes 

Votre lâcheté vous conduit à vivre de contradictions
Ne plus savoir qui vous êtes, démons esclaves, matamores
D'une revanche contre le néant, parfaite aliénation 
Vers des illuminés sombres, ternes marchands de morts

La terre tourne encore et l'arrêter vous ferait plaisir
Que votre cupidité, vos crimes vous empêchent de dormir
Vos ancêtres doivent se retourner dans leurs tombeaux
De voir vos sacrilèges et votre rejet de ce qu'ils avaient fait de beau



Rémi dit Pilatom texte non protégé mais libre 20/12/2016


 

Commenter cet article