Poésie " C'est toî Max " par Rémi dit Pilatom'

Publié le par Remi Godet

Poésie " C'est toî Max " par Rémi dit Pilatom'

 

C'est toi Max !


Une annonce, puis une autre
Voix suave, délice de partir 
Heureux d'être revenus 

Salle d'attente, regards éphémères
Les aiguilles figées de l'horloge
Quai de gare, d'aéroports encombrés
De passagers pressés, surchargés 
Qui vont et viennent le nez en l'air
Portant ou tirant valises, sacs ou bagages
Brouhaha indescriptible 
Fourmillement d'une foule cosmopolite

Mon regard te cherche je ne sais où 
Es tu arrivée, suis je vraiment au bon endroit
Était ce bien la bonne porte, la bonne heure
J'attends presque calmement

On me bouscule sans ménagements
Des embrassades, le moment des effusions 
Et moi qui attend, la tension et le coeur secoués
Ma montre qui s'affole, et toi que j'attends
Je ne t'ai pas vu depuis la nuit des temps
Comment seras tu vêtue, laine ou cachemire
Bonnet ou cheveux courts, longs ou bouclées

Tu ne peux pas avoir vieillie, tu l'as toujours refusé 
Tu aimes toujours les fins chocolats noirs
Que nous dégustions chez toi en cachette 
Lorsque nous étions de joyeux garnements

Les derniers passagers franchissent la sortie 
Tu n'es pas là, je ne peux m'y résoudre, et pourtant 
Mon émoi, mon trouble me paralysent 
Je regarde cette maudite arrivée maintenant déserte 
Il me faut rentrer avec pour tout bagage ma solitude
Lorsque sortie du diable vauvert et par miracle 
Une superbe créature m'interpelle avec déférence 
Vous ne seriez pas, c'est toi Max, oh ouiiiiiiiiiiii
Tu m'as tellement manqué 

Rémi dit Pilatom Texte protégé le 11/01/2017

 

Publié dans Poésies

Commenter cet article