Poésie " l'Oubliée " par Rémi dit Pilatom

Publié le par Remi Godet

Poésie " l'Oubliée " par Rémi dit Pilatom

 

L'oubliée

Ma vie ne serait plus que souvenirs
N'aurai je donc plus aucun devenir
En ce jour où je t'ai perdu, tout perdu
Je suis restée figée, seule et nue

Personne à qui pouvoir se confier
Oh j'aurai pourtant voulu tant parler
Crier en cette terre oubliée, mon malheur 

Maudit anniversaire d'automne
Ou les feuilles ocres meurent
Dans un sol jonché de souvenirs 
Qui en moi tonnent, douleurs 
Ravageant mon corps, le torture
Je ne puis cacher ma déchirure

Calmer cet amour resté imprégné
Dont je suis encore imbibée 
Que je feins d'oublier le matin
En essayant un autre chemin

Mon horizon semble une frontière
Mes sentiments sont fatigués
Je suis lasse, triste, sans espoir 
Il restera à jamais mon maître 

N'est plus forcément cet aimant
Que j'aurai voulu qu'il soit 
Préférant la clé des champs 
Il a souhaité prendre les devants  
Pour mon bien, soit disant 

Un peu facile pour un bien pensant
Mais je lui pardonne 
Aveugle, il était mon amant 

J'avance et marche au gré de ma prose
L'encre de mes mots panse mes blessures
Mes pieds écorchés par cette longue marche
Vers un absolu, un idéal, me rappellent 
Ce long, pénible et périlleux chemin de croix

M'aideras tu gentil messager d'un jour
Rencontré vraiment par hasard 
A gravir et enfin dominer le sommet
De mes peurs, chasser mes peines

 

Texte protégé 02/01/2017

Publié dans Poésies

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article