Poésie " Les petits papiers " par Rémi dit Pilatom

Publié le par Remi Godet

Poésie " Les petits papiers " par Rémi dit Pilatom
Poésie " Les petits papiers " par Rémi dit Pilatom

Les Petits Papiers 


J'aime à retrouver ma vieille plume
Adorable traductrice de mes émotions 
Elle est parfois grincheuse ou boudeuse
Puis devient racoleuse, enjôleuse 
Flirtant, s'acoquinant, maîtresse des encres
Semence génitrice d'un texte
D'une poésie, d'une lettre enflammée
Couchés d'un trait régulier 
Sur un Joli papier blanc ou coloré
Aux majuscules, " plein et délié "
Parfumé, ou quelque fois décoré 
J'aime à jeter sans autre forme 
Cette noble, et écriture passion 

Il m'arrive encore avec émotion
D'ouvrir la malle aux souvenirs d'antan
Retrouver ma joie d'enfant, y découvrir
Mes trésors d'écoliers, dessins
Cahiers papier de devoirs et textes
Jaunis par le temps, mais ô combien précieux
Retraçant le temps des blouses et galoches

Le papier traverse les siècles en s'adaptant
Il se transforme hier papyrus, il devient vélin
Origami, il vous charme 
Vous êtes " dans ses petits papiers "
Alors tout le plaisir est pour lui 
Il se plie à vos désirs, en quatre ou plus
Bariolé de couleurs, il est surprise 
Enveloppe paquets et présents 

Ou de façon plus noble 
Vous séduit pour ce que l'on y écrit 
Vous plonge aussi parfois dans l'émoi ou la tristesse 
D'une missive aux bords noirs
L'annonce d'un parent, d'un ami disparu 

Il serait dommage d'oublier l'attachement 
Que nous vouons au papier 
Dans de précieux moments et lieux de solitude 
Appelés aussi " aisance " , le papier est roi
Il vous est d'un précieux secours 
Au terme de votre soulagement 
Il finira par libérer vos contraintes 
Vous rendant fierté et assurance 

J'ai toujours le coeur serré 
D'entendre le déchirement d'un papier
Perdu à jamais, devenu inutile 
Hier parfumé, aujourd'hui souillé
Jeté aux oubliettes du savoir vivre
Sans ménagement, c’est une boule froissée
Pourtant hier encore, c'était un confident



Rémi dit Pilatom texte protégé 09/01/2016

Publié dans Poésies

Commenter cet article