Poésie " Concerto à quatre mains " par Remi dit Pilatom

Publié le par Remi Godet

Image Travail sur Papier site :   lola1951.fr

Image Travail sur Papier site : lola1951.fr

 

Concerto à quatre mains

Soir de pleine Lune
Dans le ciel les lutins
Jouent avec les Dieux

Des étoiles dans ses yeux
Couleur jade 
Elle s'allonge détendue
Comme chaque soir
Elle est bercée par Rachmanivov
Et son envoûtant 
Prélude en do dièse mineur

Absente, titubante
Elle n'en est pas moins aimante
Lascive, amante 
Elle sent son bas ventre
Qui demande le salut
Ses mains viennent apaiser ce manque

Lui est si loin
Et pourtant elle le sent dans sa chair
Il est là, son odeur cuir
Ses caresses rassurantes
Sa bouche, ses bras puissants
La font frémissante

Dans sa frustration
Ses mots sont si précieux 
Il sait si bien craquer
L'allumette et entretenir
Les braises incandescentes
Qui feront monter à son paroxysme
Ce désir pour l'autre

C'est la seconde partie
Du concerto à quatre mains
Les mots échangés 
Deviennent saccadés
De plus en plus précis
Les souffles deviennent courts
Les amoureux sont loin partis
Dans leur espace interstellaire

Leurs âmes se sont enlacées
Rêves et réalités sont opaques
Les mains s'activent 
Sur un clavier nommé désir

Les dièses ont remplacées les bémols
Les notes se chevauchent endiablées
Les paroles deviennent superflues
Voire parfois inaudibles
Les soupirs et gémissements
Ont fait place aux mots trop longs
L'extase de l'instant
L'amour au firmament 
Le concerto s'achève 
Il se fait tard
Ils se sont aimés
Ils s'aimeront encore

 

 

Rémi dit Pilatom texte protège 25/06/2017

Commenter cet article

Godet 27/06/2017 16:13

Merci douce Dany
J'aimerai tant t'apprendre la musique ....
Rémi

Dany Crombez -Bailly 26/06/2017 05:16

Tes mots sont musique et tu composes à ton gré ce concerto , respiration à 4 mains ........