Poésie " Prémices" par Rémi dit Pilatom

Publié le par Remi Godet

Poésie " Prémices" par Rémi dit Pilatom

 

Prémices

 

La nuit pointe

Je me cache

J'ai pris froid

 

Ma chemise éplorée

Reste trop ouverte

Un sein qui s'enrhume

L'autre qui se cache

 

Je n'ai plus tes mains

Cacher mon visage

Entendre tes frissons

Vibrer mes sens

 

Je m'abandonne

Dans les limbes

Mes songes confus

 

Prémices d'un opéra

 Sans Lune

Ciel orphelin

D’étoiles parties

Convoler avec le Diable

 

Éclipse momentanée

Silence pesant

Rêves ou réalité

 

 

Rémi dit Pilatom texte protégé 01/07/2017

 

 

Publié dans Poésies

Commenter cet article