Poésie Hommage à la journée internationale de la femme " Femme" par Rémi dit Pilatom

Publié le par Remi Godet

Poésie Hommage à la journée internationale de la femme " Femme" par Rémi dit Pilatom

 

Femmes

 

Femme, déesse mère , fée adulée, aimante

Amante, bafouée, battue parfois

Sans toi l'homme se perd

Vite désemparé par un accroc

Aussi léger soit-il, souvent anodin

Il t'a donné à croquer la pomme

Afin de mieux te jeter l'opprobe

 

Pourtant dominateur voulant

Assouvir son pouvoir de mâle

Il règne en grand seigneur 

Dirige sans partage le monde

Modifie sans réfléchir et sans coup férir

Les grands équilibres de la nature

S'arme de violence pour combattre

Ses pairs, renier son histoire

Pour des dogmes imbéciles

 

L'homme instaure la guerre 

Depuis la nuit des temps, c'est ainsi

Invariablement avec toujours

La même et unique raison "Le pouvoir"

 

Dominer l'autre, le réduire à néant

Lui imposer sa vision tronquée

Faire d'un tissu de contre vérités 

De mensonges, triste imbroglio,

Dans lequel les dictateurs

Sont de vils rois bouffons

 

Et toi femme dans ce grand cirque

Quelle est ta place, une chaise vide

Tu n'es pas pas à la table des joueurs

 

Au royaume des grands imposteurs

Chez les tontons exportateurs 

De famine et de joyeux massacres

Tu pleures le mari, l'ami disparu 

Torturé, emprisonné d'avoir parlé

Soupçonné d'avoir pu penser

 

Se dire que la liberté pouvait exister

Tu cries ton malheur sur la dépouille 

De ta chair, de ton sang, ton enfant

Qui gît dans tes bras sans vie

Hier si remuant, débordant de vitalité

Innocente victime d'un mauvais film

Nommé " Le carnage sanguinaire des abrutis "

 

Il courait, jouait dans la cour des sans soucis

Avec ses copains à un drôle de jeu appelé "Guerre "

 

           Rémi dit Pilatom Texte protégé 19/10/2016

Commenter cet article