Poésie "Infamie" par Rémi dit Pilatom

Publié le par Remi Godet

Poésie "Infamie" par Rémi dit Pilatom

Infamie 



Certes il est bien plus simple et facile 
De jeter l'opprobre sur les migrants 
Plutôt que de vilipender l'imbécile
Le dictateur fou, l'hégémonique tyran 

Celui qui avec ses hordes de sauvages
Tue et massacre sans aucune vergogne 
Viole, saccage et brûle les villages 
Assassins masqués qui cachent leur sale trogne 

Quel est donc le choix des blessés, des rescapés 
Les donneurs de leçons, courageux pourfendeurs 
Préconisent les armes, l'ennemi frapper 
Avec des bâtons, contre les vils écorcheurs 

Ou pour sauver leur peau, fuir et abandonner 
Le peu qu'ils ont, aux agresseurs sanguinaires 
Fuir l'horreur, la barbarie sans se retourner 
Marcher jour et nuit, vers un imaginaire 

Une terre inconnue, un lieu de paix, d'accueil 
Ou les armes n'ont pas loi, un peu de repos 
D'eau, quelque nourriture au lieu d'un cercueil
Les nantis peuvent Ils comprendre cet à propos 

Sont ils prêts à partager, ou bien se goinfrer
Gras et pansus, ignorant les réalités 
Prônant un discours, continuant à se bâfrer 
Feignant l'oubli, l'ignominie, la lâcheté 

Que suis je donc pour me proclamer censeur
Donner la leçon à tous les beaux détracteurs 
Ai je avec mes mots combattu l'oppresseur 
Ou bien me suis je comporté en un acteur 

Portant secours et aide à ces fugitifs 
Échoués sur une côte inhospitalière
Non rien de cela, je reste  contemplatif
Devant ce génocide, cette poudrière 

Chaque jour je me pose un tas de questions 
Qui suis-je, pourquoi cette injuste souffrance 
Comment accepter notre monde d'exactions 
Sans repentance, l'espoir d'une délivrance 


Rémi dit Pilatom ( de l'humain pour les migrants )
Texte protégé 07 avril 2017!

 

Publié dans Poésies

Commenter cet article