Poésie "La petite fontaine " par Rémi dit Pilatom

Publié le par Remi Godet

Poésie "La petite fontaine " par Rémi dit Pilatom

 

La petite fontaine

 


Mes sandales sont usées 
Par la poussière 
Trouées par le temps
Souvent elles me demandent
Une improbable trêve  

Je marche alors sur les nuages
Afin de les reposer
Traverse les blondes campagnes
Tachetées du vert des prés
Ou s'activent les paysans
C'est l'été, la moisson

Encore une lieue ou deux
Je connais bien le chemin
Et c'est la première fois pourtant

Une force mystique me pousse
M'entraîne près d'un épais taillis
A l'orée d'un boqueteau
Au milieu d'un gazouillis d'oiseaux

Une jolie source agrémentée
D'une petite fontaine chante
Cristalline une douce mélodie
Accompagnée par quelques 
Batraciens épris d'amour

Je suis arrivé comme prévu
Mes sandales s'ouvrent davantage 
Probablement soulagées
Je m'asperge
Et lave un corps fatigué

Lorsque dans l'onde 
Un visage de fée me parle
Hébété, surpris
J'écoute sans mots dire
Bois ses paroles à la source

Dans mon imagination
Je reste prostré 
Dans un état second
Les pieds dans l'eau

Je prends délicatement
Ce que la Belle me tend
Proses et vers 
Dans un coffret serti
De pierreries incrustées

J'en remplis ma besace
Qui se désespérait 
De n'avoir que vieilleries
Pour compagnes  

La fée ne me quitte plus
Épicentre de ma poésie
J'écris, j'écris encore
Vous ne connaîtrez jamais 
Le chemin qui mème
A ma petite fontaine

 

Rémi dit Pilatom texte protégé 08/07/2017

Publié dans Poésies

Commenter cet article